Qu’implique un prêt hypothécaire pour un particulier ?

À l’instar des entreprises ou autres personnes morales, les particuliers  peuvent aussi contracter des prêts pour plusieurs raisons. Le prêt hypothécaire peut être obtenu auprès des institutions financières contre une garantie de bien immobilier. Ce type de prêt comporte des avantages pour l’emprunteur, mais aussi des risques.

Quels sont les avantages d’un prêt hypothécaire pour le particulier ?

L’un des avantages indéniables à un crédit hypothécaire est qu’il permet d’obtenir un volume de financement en fonction de la valeur du patrimoine hypothéqué. Son remboursement est pareil à celui d’un crédit classique sur l’aspect des modalités, et de la durée qui est généralement plus longue (20 à 30 ans en moyenne).

Le remboursement du crédit peut être anticipé et on peut différer les mensualités. En effet, une anticipation est envisageable si le bien hypothéqué est vendu. Par ailleurs, le débiteur dispose de la possibilité de réaliser sur un autre bien immobilier, une hypothèque de substitution.

Qu'implique un prêt hypothécaire pour un particulier ?

L’existence de la garantie met en confiance le prêteur, mais aussi l’emprunteur. Ce dernier est moins soumis au stress lié aux autres formes de prêts. Le prêt hypothécaire permet d’obtenir de l’argent pour répondre à des besoins ponctuels ou pour financer un projet sans vendre son bien. L’expertise immobilière établit le montant du crédit à hauteur de 80 % de la valeur nette du bien hypothéqué.

Un autre avantage est la possibilité de recourir à l’avis d’un expert payé par l’organisme financier. Celui-ci sert idéalement d’intermédiaire entre les organismes prêteurs et les différentes banques. Le rôle de cet expert se résume à aider le demandeur à souscrire à un prêt hypothécaire avec les meilleures conditions possible.

L’inconvénient majeur de ce type de prêt est de voir son bien immobilier saisi suite à un non-remboursement des mensualités. Heureusement, l’emprunteur dispose d’une alternative lui permettant d’échapper à cette sanction. Pour ce faire, il lui suffit de contracter une assurance offrant des garanties convenables à sa situation professionnelle, personnelle et financière.

Quels sont les risques liés à un prêt hypothécaire pour le particulier ?

La peur de voir son bien être saisi est la plus importante inquiétude de tout emprunteur ayant choisi le régime de l’hypothèque. Toutefois, avant d’arriver à cet extrême, l’emprunteur peut faire le choix de vendre son bien pour recueillir les fonds nécessaires avec l’accord de son prêteur. L’hypothèque est alors ensuite levée dès que le paiement du capital restant dû est effectué (en savoir plus : prêt hypothécaire pour un particulier).

Les différentes dépenses relatives à la souscription d’un prêt hypothécaire ne sont pas négligeables. Ainsi, pour le calcul de l’hypothèque d’une maison, il faudra prendre en compte les éléments suivants :

  • Les émoluments du notaire : le notaire est le principal désigné en la matière pour la rédaction des actes authentiques. Il s’agit entre autres de l’achat, de la vente, mais également de l’hypothèque du bien. Sa rémunération entre donc dans le coût total des dépenses à la charge de l’emprunteur.
  • La contribution de sécurité immobilière : il s’agit d’une taxe émanant de l’enregistrement de l’hypothèque, et doit être payée à l’État. Très souvent majorée de 20% par les institutions financières, elle représente en principe 0,10% du coût global du crédit.
  • La taxe de publicité foncière, qui s’élève à 0,71 % du montant emprunté
  • La TVA, 20 %

Ce sont entre autres les dépenses supplémentaires à la charge de l’emprunteur.